SANGLIER ZELE

Ousmane Thiané Sarr

 

 

 

LISEZ LE FICHIER AUDIO CI-DESSOUS

 

 

 

 

Ousmane Thiané Sarr est resté fidèle à la promesse des éclaireurs d’Afrique de :

- Servir son pays,
- Protéger le faible
,
Respecter la loi (de l’honneur),
- 
Aimer son prochain.

 

 

 

C’est à la rentrée des classes de 1936 que Ndiack Sarr est admis à l’école Primaire Supérieure Maurice Delafosse de Dakar à l’angle des rues Blanchot et Thiong. Ndiack avait quitté son Saint-Louis natal et après une année passée à l’école primaire de l’avenue Faidherbe, il avait réussi au concours d’entrée à Delafosse. L’EPS jouissait d’un grand prestige puisqu’elle était l’antichambre de l’école William Ponty, établissement fédéral pour tout l’Ouest africain francophone où l’on préparait les futurs instituteurs, les agents de l’administration générale et candidats à l’école de médecine et de pharmacie de Dakar ainsi que ceux de l’école vétérinaire de Bamako.

Par son admission à Delafosse, Ndiack le Guet Ndarien se retrouvait ainsi promu parmi les futurs cadres administratifs du pays. De prime abord il en imposait à ses condisciples par sa puissante corpulence de fils de la mer et son air bourru qui ont été déterminants dans le choix de son totem scout de « Sanglier Zélé ». Sanglier était dit zélé parce qu’il était increvable à la tache, et c’est au fil des années qu’il le prouvera. Dans Dakar, à Saint-Louis, puis dans le reste du Sénégal essaimaient meutes, troupes, clans, grâce à sa vigoureuse impulsion :Meute Babacar Kébé, troupes Tagui Ceeli, Keur Gaynde, clan Mademba Abdel Kader, clan des Cinq Rives, groupe local des Filaos, clan du Basalte.

Admis en 1938 à l’Ecole William Ponty qui fut transférée l’année d’avant de l’île de Gorée dans les bâtiments restaurés de l’ancienne caserne de Sébikotane, Sanglier Zélé ne tarda pas à créer le groupe local de Ponty ville qui fut, comme on le sait, la pépinière de cadres scouts de tout l’Ouest Africain francophone et même de l’Afrique Centrale. En 1941, au moment où Sanglier terminait sa formation d’instituteur, un Pontyn sur deux appartenait au mouvement scout .                   

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×